TAILLE DU TEXTE : A++ | A+ | A
La mairie de Vicq-sur-Breuilh vous accueille:
lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00 et mercredi et samedi de 9h à 12h30.
Vous pouvez nous joindre au 05 55 00 61 03.
Numéro d'astreinte : 06 09 21 52 33.

Agenda 21 : l'éco-geste du mois

MANGER LOCAL ET DE SAISON

(janvier 2019)

A la cantine de l’école, il y a environ 20% de produits locaux de saison et/ou bio. La commune s’engage à augmenter ce pourcentage.

Mais pourquoi est-il important de consommer local et de saison ?

Les fruits et légumes de saison ont plus de nutriments. Ils sont récoltés à maturité et peuvent ainsi être consommés rapidement. Ils sont donc riches en vitamines et en minéraux, contrairement aux autres végétaux qui sont récoltés hors saison. La nature faisait bien son travail, les fruits et légumes de saison répondent à nos besoins nutritionnels du moment. En effet, ils aident l’organisme à mieux réagir aux saisons. En hiver, le système immunitaire a besoin d’être renforcés à cause du froid et du manque de soleil, les fruits et légumes de saison sont donc plus consistants et plein de vitamines. En été, ils sont moins caloriques et riches en eau. Cela permet également de faire varier son alimentation toute l’année et diversifier les recettes.

Ils ont plus de goût. En effet, pour pouvoir passer du temps dans les transports et dans les chambres froides pour arriver jusqu’au consommateur, les fruits et légumes importés doivent être cueillis très tôt. Ils vont continuer de mûrir dans les transports, sans soleil, contrairement aux fruits et légumes locaux qui pourront être cueillis à maturité et bénéficier d’un maximum de soleil ce qui va développer les saveurs.

Qui dit transport, dit consommation de carburant et donc pollution. En effet, l’importation de fruits et légumes n’est pas bon pour l’environnement à cause des émissions de gaz à effet de serre. Par ailleurs, pour compenser les conditions climatiques, ils sont également cultivés en serre, avec des pesticides et des engrais chimiques. De plus, les règlementations des produits phytosanitaires ne sont pas les mêmes dans chaque pays, ce qui veut dire qu’un produit interdit en Europe peut être utilisé en dehors de l’Europe sur les cultures.

Consommer local c’est donc moins polluer, mais aussi payer moins cher. C’est moins d’intermédiaires, car moins de transport et de taxe d’importation qui se répercute sur le prix. Le mieux est de privilégier les petits producteurs via la vente direct ou les marchés, de ce fait, il n’y a pas l’intermédiaire des supermarchés et les produits sont de meilleure qualité. Il y a également le système de panier de fruits et de légumes qui est en place à Vicq-sur-Breuilh depuis quelques mois via le Panier de Germaine. Acheter des fruits et des légumes locaux et de saison c’est donc participer à l’économie du territoire et aider les producteurs locaux.

En résumé, consommer local c’est faire tourner l’économie locale et avoir un meilleur rapport qualité/prix. Il existe plusieurs calendriers de fruits et de légumes de saison dont voici un exemple.

http://pissenlit-au-jardin.blogspot.com/

01 janvier

LE COMPOSTAGE

(février 2019)
composteurs

Près d’un tiers de nos ordures ménagères est fermentable, c’est-à-dire compostable. Le compostage est le processus naturel où les microorganismes du sol, insectes, acariens, lombrics dégradent la matière organique pour la transformer en compost, proche du humus que l’on trouve en forêt. La mairie met à disposition des composteurs pour les nouveaux arrivants de la commune.

 

Composter confère de nombreux avantages :

  • C’est une pratique écologique car elle contribue à la réduction des déchets, donc du poids des poubelles et par conséquent diminue les transports et les émissions de gaz à effet de serre
  • C’est une pratique économique, composter permet de réduire les coûts de transports et de traitement des déchets. Le compostage permet aussi d’obtenir gratuitement un mélange riche pour le jardinage.
  • Une pratique pédagogique, qui permet de faire découvrir un cycle naturel aux enfants et de rendre à la terre ce qu’elle nous a donné.

 

Comment procéder ?

  • Installation : endroit mi-ombre, il ne faut pas qu’il soit en plein soleil les après-midis d’été
  • Gratter la terre légèrement pour faciliter la migration des microorganismes du sol vers le composteur
  • Installer le composteur
  • Faire un « nid » de petits branchages au fond pour favoriser la circulation de l’air et éviter que les déchets humides ne se compactent au sol
  • Respecter l’équilibre azote/carbone en mélangeant 2/3 de déchets humides (azote) et 1/3 de déchets secs (carbone), voir le tableau
  • Contrôler l’humidité et aérer deux fois par mois si possible, sauf en hiver

 

Pour les personnes ne disposant pas d’un jardin :

  • Mettre ses déchets de cuisine dans un composteur partagé

 

Utiliser un lombricomposteur qui reproduit le processus naturel du sol en plaçant dans un récipient (le lombricomposteur) des vers de terre qui vont se nourrir des déchets organiques et produire du compost. Dépourvu d’odeur, ce système permet de réduire considérablement ses déchets en l’installant dans un appartement ou une maison.

(Source Syded87)

MÉNAGE DE PRINTEMPS

(mars 2019)

Les beaux jours arrivent, c’est le printemps ! C’est donc l’occasion de faire le fameux grand ménage de printemps.

  • Première étape, l’aération de la maison pour évacuer la pollution de l’air intérieur.
  • Deuxième étape, le nettoyage.
    • Les produits ménagers écologiques sont à privilégier, car la plupart des produits traditionnels comme la javel sont néfastes pour la santé et l’environnement. La commune s’engage dans l’agenda 21 à remplacer tous les produits d’entretien par des produits certifiés et labellisés (Ecocert, Nature & Progrès…) pour la mairie et l’école. Il est aussi possible de fabriquer ses produits ménagers maison. Les ingrédients miracles à toujours avoir dans son placard sont le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude.
    • Pour faire des économies d’énergie, il est indispensable de dégivrer régulièrement le réfrigérateur et le congélateur. En effet, un appareil givré consomme beaucoup plus d’électricité. Une épaisseur de givre de 3mm augmente la consommation d’électricité de 30%.
  • Troisième étape, le tri des affaires.
    • Les vêtements et les chaussures sont à déposer dans des bornes textiles, même s’ils sont troués. Ils seront donnés à des associations s’ils sont en bon état, et dans le cas contraire, recyclé. Une borne textile gérée par l’association Le Relais se trouve à l’écopoint en face du cimetière de Vicq-sur-Breuilh. Il est toutefois possible de les donner à une association comme le Secours Populaire ou Emmaüs, à des proches, ou de les revendre sur des sites internet. Les vieux t-shirts déchirés peuvent aussi servir de chiffon.
    • Les meubles peuvent être déposés en déchèterie (Château-Chervix, Pierre Buffière ou Saint-Germain Les Belles), dans une ressourcerie (La Troc, La Ressource Rit, Le monde Allant Vers…), à une association (Emmaüs, le Secours Populaire…), ou sur Le Bon Coin.
    • Pour ce qui est des jouets, des livres, de la vaisselle, même traitement, associations, ressourceries…
    • Pour les appareils électroménagers en panne, il existe plusieurs entreprises spécialisées dans la réparation. Les ressourceries ont également ce rôle de réparateur. Il est préférable, plutôt que de le jeter, de le donner à une ressourcerie qui s’occupera de le remettre en état.
Cleaning dusting and sanitation icons set of can bucket spray plunger isolated vector illustration

RECYCLER SES DECHETS

(mai 2019)
bleu
jaune
vert